URPS Infirmiers Hauts-de-France
URPS Infirmiers Hauts-de-France
URPS Infirmiers Hauts-de-France
URPS Infirmiers Hauts-de-France
URPS Infirmiers Hauts-de-France

-

Organisation et évolution de l'offre de Santé en région

Nouvelles coordonnées

Signalez tous changement

Renseignez

Inscription newsletter

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Accès rapide

© Copyright 2018 - URPS Infirmiers libéraux Hauts de France - Conception et création Franck PEREZ

Déposez ou consultez

une annonce

Annonces

Surveillance sanitaire

Hauts-de-France

Point épidémiologique

Glossaire

Quiz Grippe

  

Qu’est-ce que la grippe ?


C’est une infection respiratoire contagieuse. Les symptômes (fièvre élevée, courbatures, asthénie) durent 5 jours environ, entraînant une fatigue importante dans les semaines qui suivent et une convalescence longue. La grippe est une maladie souvent considérée comme bénigne par le grand public car elle est confondue avec des affections pseudo grippales causées par d’autres virus alors qu’elle est responsable d’un nombre élevé de décès.


● Pourquoi se vacciner contre la grippe si on reçoit un bon de prise en charge ?


Parce que cela veut dire que l’on est a priori plus à risque de faire des complications en cas de grippe. L’Assurance Maladie envoie à tous ces patients un bon pour un accès gratuit au vaccin afin de les engager à se protéger.


● Est-ce que le vaccin grippe est un vaccin sûr ?


Chaque année plusieurs millions de doses de vaccin sont injectées depuis maintenant plusieurs dizaines d’années. Les vaccins contre la grippe sont parfaitement connus, tant sur le plan de leur efficacité que de leur tolérance. Le vaccin antigrippal fait partie des vaccins les mieux tolérés.


Quels sont les effets indésirables du vaccin antigrippal ?


Essentiellement gêne ou douleur du site de l’injection, courbatures et/ou fièvre peu élevée. Les effets secondaires plus graves sont très rares et sont analogues à certaines complications de la grippe elle-même. Le vaccin contre la grippe ne donne pas la grippe car ce n’est pas un vaccin vivant. Une personne vaccinée peut faire une autre infection respiratoire saisonnière sans que cela soit à considérer comme un échec de la vaccination.


Les adjuvants au vaccin provoquent-ils des effets indésirables ?


Les adjuvants sont des produits inertes, qui, ajoutés au vaccin, augmentent la fabrication d’anticorps en augmentant la réaction inflammatoire. Ils peuvent donc effectivement augmenter les réactions locales au point d’injection.

La majorité des vaccins antigrippaux ne contiennent pas d’adjuvant.


● Je suis allergique, je ne peux pas me vacciner…..


Mais si, sauf si vous êtes allergique aux protéines des œufs ou à certains constituants du vaccin.

Par contre, en cas d’asthme allergique par exemple, il est fortement recommandé de se faire vacciner.


Pourquoi se vacciner tous les ans ?


Parce que le virus peut changer chaque année.


En me vaccinant tous les ans, est-ce que le vaccin sera encore efficace quand je serai plus âgé ?


Oui, car la répétition des injections ne diminue pas la réponse au vaccin. Si le vaccin est effectivement moins efficace chez les sujets âgés, c’est à cause du vieillissement du système immunitaire.


● Est-il vrai qu’il est préférable de se vacciner au début de l’hiver, plutôt qu’en automne ?


Non. L’immunité apparaît environ 15 jours à 3 semaines après la vaccination, la protection conférée couvre largement la période épidémique. Il n’y a pas de raison d’attendre l’hiver pour se vacciner. Se vacciner tard, c’est s’exposer au risque de grippe.


● Quel rôle pour les infirmières dans la campagne grippe saisonnière ?


Depuis août 2008, les infirmières peuvent réaliser l’injection du vaccin antigrippal à toute personne visée par les recommandations vaccinales, à l’exception des femmes enceintes et des primo-injections.


● Quelles sont les populations pour lesquelles la vaccination est recommandée et prise en charge à 100% ?


- les patients atteints de pathologies respiratoires, ALD ou non

- les obèses

- les patients souffrant de pathologies cardiaques, angor, troubles du rythme

- les diabétiques, ALD ou non

- l’entourage d’un nourrisson né prématuré

- les femmes enceintes dès le premier trimestre

- toujours les sujets de plus de 65 ans

- et les principales ALD